Articles Commentaires

En Provence » Vie Pratique en Provence » Folklore provençal : le galoubet et le tambourin

Folklore provençal : le galoubet et le tambourin

Tambourin

Le galoubet et le tambourin : un instrument unique et double à la fois…

Le folklore provençal est synonyme de fête et de musique. En toute occasion les Provençaux aiment se distinguer par leurs coutumes et traditions. D’ailleurs, la région Provençale possède un instrument de musique particulier qui constitue l’identité musicale de la Provence. Il s’agit du couple formé par le galoubet et le tambourin. Manipulé par un seul musicien, le tambourinaire, la flûte à trois trous accompagnée d’un tambour sont utilisés dans toute l’Europe jusqu’à la Renaissance. Seules certaines contrées, où ils ont évolué de façon particulière, restent fidèles à ces instruments délaissés ailleurs. Formé du tambourin et du galoubet, ou flûtet, l’ensemble porte le nom générique de tambourin.

Un instrument urbain et savant.

Le tambourin provençal prend sa forme définitive au XVIIIe siècle. Sous l’influence de la lutherie parisienne, il devient un objet élégant. Fabriqué dans des matières nobles: beau noyer pour les tambourins, palissandre, ébène et même ivoire pour les galoubets. Loin d’être un instrument rural, le tambourin est surtout pratiqué dans les grandes villes comme Aix ou Marseille. Il est doté d’un riche répertoire très influencé par la musique savante présent de la fin du XVIIIe à nos jours.


Galoubets et Massetto

La décoration des instruments provençaux.

Le galoubet est une petite flûte à bec à trois trous (deux dessus, un dessous). Les plus riches sont pourvues de becs et de viroles en os ou en ivoire.

Les gros tambourins sculptés sont ornés de motifs décoratifs. Les décors sont influencés par le style Louis XVI: rubans tors, perles, motifs floraux ou végétaux. Au XIXe siècle, les symboles de la Provence mistralienne, que l’on trouve aussi sur les meubles de la même époque, y ont été ajoutés : étoile à sept branches, buste de mistral, Arlésiennes… On joue du tambourin avec une baguette appelée masseto. Certaines sont très élaborées. En ébène et baguées d’os ou d’ivoire, les massettos peuvent même dissimuler une éponge à parfum (essence de lavande) dont on rapporte qu’elles permettaient de soulager les narines des musiciens quand ils passaient dans des quartiers malodorants…

Les affiches, les santons, les pièces de théâtre populaires comme la pastorale sans oublier les spectacles folkloriques qui fleurissent partout en Provence durant les beaux jours, consacrent le tambourinaire, Lou Tambourinaïre en langue provençale, comme l’une des image les plus connues de la Provence.


Lou tambourinaïre

Ecrit par

Photos de "MimiduLac"

Fichier sous: Vie Pratique en Provence · Tags: , , , ,

2 réponses à "Folklore provençal : le galoubet et le tambourin"

  1. ber dranreb dit :

    Superbe blog , merci de tes partages, bonne journée !
    Je mets un lien sur mon blog! Très beau blog !!!

  2. […] farandole est dansée sur les airs joués par les tambourinaires qui l’accompagnent de leurs galoubets et de leurs tambourins. Sa popularité l’a faite entrer dans la crèche et dans le cœur de tous les villages de […]

Envoyé une réponse