Articles Commentaires

En Provence » Décoration Tableaux Atelier » Une décoration campagne de charme: les boutis et piqués provençaux.

Une décoration campagne de charme: les boutis et piqués provençaux.

Boutis chambre

Quand les couturières de Provence rencontrent les traditions orientales.

Pour pallier la rudesse des nuits de l’hiver provençal, les couturières et brodeuses se sont inspirées d’une tradition ancienne ainsi que des modes venues d’Italie et de Chine. Les étoffes peintes à la main ou imprimées, en coton ou en soie, destinées à être utilisées dans la confection de vêtements ou embellir le décor, racontent à leur façon la rencontre de L’Orient et de l’Occident. La Provence a été la première région de France à découvrir les étoffes venues d’Orient et les a adapté à un mode de vie typiquement provençal. Initiées et développées à Marseille, où plus de deux mille personnes travaillaient aux « travaux de pique », trois techniques connaissent un succès immédiat en raison de la facilité d’entretien des tissus obtenus, de leur solidité et de leur décor variable à souhait.



Piqué marseillais

Piqués, boutis et matelassage

Le piqué

La piqûre de Marseille s’exécute au point de piqûre simple ou double sur une même épaisseur d’étoffe, généralement une toile de coton: c’est ce que l’on appelle communément « le piqué ».

Le boutis

La broderie de Marseille, ou broderie emboutie ou encore « boutis« , se fait en piquant de petits points de fil blanc,  tous les contours des motifs ou fleurs dessinées sur la batiste ou mousseline tendue d’une autre toile plus forte, souvent une indienne (indienne de Nîmes). Le mot « boutis » provient de l’outil (l’aiguille) à bout rond qui sert à pousser sur l’envers  la mèche de coton entre les deux étoffes et du geste: bouter qui signifie pousser. Un vrai boutis se connait en le plaçant à contre- jour, la lumière traverse le long des lignes de coutures, ce qui n’est pas le cas pour les ouvrages matelassés. « Cet ouvrage divin qui ressemble à un pré dont le givre broda de blanc les feuilles et les pousses ». Frédéric Mistral

Le matelassage

Boutis cigale Matelassage

Enfin, fort apprécié par temps froid, le matelassage nécessite plusieurs couches de tissus. Cette superposition quadrillée par des piqûres croisées, élimine la corvée de repassage et permet d’utiliser par mesure d’économie, les parties encore bonnes d’étoffes usées. Les tissus de base sont le coton,le lin, le chanvre, parfois la laine, la ouate ou la soie.
Piqués, boutis, matelassage, cotonnades imprimées, étamines brodées et dentelle fines déclinent l’histoire d’une époque et d’une région, la Provence, toute une décoration de campagne d’antan et de charme, que l’on retrouve sur nos tables, dans nos salons, dans nos chambres et l’été sous nos pergolas. Agrémentez ces beaux tissus décoratifs de quelques tableaux issue de notre collection Déco campagne ou Déco de charme et votre intérieur sera des plus cossus et cosy.



Ecrit par

Photos de "MimiduLac"

Fichier sous: Décoration Tableaux Atelier · Tags: , , , ,

2 réponses à "Une décoration campagne de charme: les boutis et piqués provençaux."

  1. […] main, elles étaient imprimées à l'aide de tampons en bois. Cette technique sera reprise pour la fabrication des fameux tissus provençaux. S'il y avait encore quatre manufactures de cartes à jouer à Marseille en 1830, il n'en restait […]

  2. […] la Crau), Arles possédait aussi un port fluvial recevant les idées et les marchandises tels les tissus orientaux ou lyonnais. Ceci entraîna une osmose entre les traits particuliers du costume local et les […]

Envoyé une réponse