Articles Commentaires

En Provence » La Nature en Provence » La morille dans les Alpes de Haute Provence

La morille dans les Alpes de Haute Provence

Rencontre avec ces jolies morilles

Au travers de cette vidéo et de ces quelques photos vous découvrirez en direct les aspects de ce champignons mythique et non moins succulent qui passionne les amateurs de nature et notamment dans les Alpes de Haute Provence. L’année 2013 ayant été une année exceptionnelle dans notre département, tous ces médias (photos et vidéos) datent du printemps courant.
Pour plus de précisions les morilles présentent dans cet article, noires ou blondes, ont été ramassées vers 1300 m d’altitude.


Un bon coin de morilles (2013) par Tableaux Provence

La morille noire (ou conique), la meilleure des morilles (Morchella elata ou  morille élevée):
Dans notre région, on la trouve seule ou en petits groupes de la plaine à la montagne à proximité des épicéas ou des sapins et noisetiers.  Elle pousse sur les terres riches à la fin du printemps d’avril à juin, selon la longueur de l’hiver. Il n’est pas rare de découvrir ces morilles dans des lieux de stockage de bois, dans des copeaux de pin répandus dans les  massifs de jardins et dans d’anciennes places à feux.
Très sensible à son environnement, la goutteuse  morille peut se montrer longtemps fidèle à ses stations et disparaître un jour, pour quelques arbres coupés…

Et au milieu .... les morilles !!!

Un chapeau conique allongé, noir, avec des alvéoles régulières, creux, séparé du pied par un sillon brun.
Le pied est court et puissant, blanchâtre et creux.
La morille peut atteindre 10 à 15 cm, Sa Chair est tendre, c’est la plus parfumée des morilles.


105 grammes !!! Morilles noires Belle récolte !!! Fière morille Les trois grâces  !!!


La morille blonde (ou ronde) (Morchella rotunda)
Reportage photos !!!


Morille blonde Les jumelles Morille, couteau !!! Morille blonde Jolies blondes !!! Cherchez l’intrus !!!



Toutes les morilles sont toxiques à l’état cru,
les morilles doivent être cuites au moins 15 mn avant d’être consommées.

Comment les accommoder ????

Pour ma part, je ne les fais jamais sécher.
Je préfère congeler la sauce toute prête.
Je leur fais rendre l’eau pendant un bon quart d’heure avec un peu de fond de veau, puis j’allonge copieusement avec de la crème semi – épaisse ( allégée ), je laisse encore un peu chauffer. Cette sauce crème fraîche aux morilles, me servira pour des pâtes fraîches (privilégiez les tagliatelles) ou sur une côte de veau !!!!



Ecrit par

Photos de "MimiduLac"

Fichier sous: La Nature en Provence

3 réponses à "La morille dans les Alpes de Haute Provence"

  1. Laurent dit :

    Eh bien superbe video!
    Quelle chance tu as d’avoir trouvé d’aussi belles morilles!!!
    Il est où ce petit paradis? près de Manosque?

  2. MimiduLac dit :

    Salut, Laurent, heureuse que notre blog te plaise, ce petit paradis comme tu dis si bien, je le situerais vers le Moyen et Haut Verdon, de Saint André les Alpes à Allos secteur un peu grand, je le concéde, mais que veux tu, ces belles « brunes et blondes » valent bien que l’on se décarcasse !!!!!

  3. auré dit :

    salut!

    woaw c’est la folie! moi qui galère à en trouvé, il fait trop sec ici vers Sisteron pour l’instant..

    belle vidéo en tout cas 🙂

Envoyé une réponse