Articles Commentaires

En Provence » Les personnages » L’Arlésienne, Reine de Provence.

L’Arlésienne, Reine de Provence.

Farandole d’arlésiennes

Le 1er mai, Arles célèbre la « nation gardiane » et ses reines



Arlésienne à chevalFier gardian

Le mythe de l’Arlésienne

La fête de la confrérie des gardians se déroule chaque 1er mai, à Arles. Ceux-ci se rendent à cheval jusqu’à l’église de la Major, près des arènes, pour une bénédiction de la station de Saint Georges, leur patron. Une cérémonie à laquelle succèdent divers jeux équestres et taurins (voir notre article sur la course camarguaise).
Lors du défilé, les gardians prennent en croupe des Arlésiennes. Leur tenue, figée dans son évolution à la fin du XIXe siècle, est considérée comme le plus riche et le plus beau des costumes régionaux français.

Reines de Provence

Dès le début du XIXe siècle, les voyageurs notent la beauté des Arlésiennes, que leur costume met particulièrement en valeur. Prolongée par l’éclosion des groupes folkloriques dans l’entre-deux-guerres et au cours des années 1950, la renaissance provençale fera plus que jamais la part belle à l’Arlésienne, dont Alphonse Daudet salua déjà la troublante beauté.


Gardian à cheval

Fier gardian

Équivalent local du cow-boy américain, le gardian a connu au début du XXe siècle une étonnante mutation médiatique. Le pauvre « gardien de juments » n’était en fait qu’une sorte de berger à cheval. Grâce à sa condition valorisante de cavalier et à la renaissance mistralienne, il devient un véritable chevalier, gardien des traditions et de l’identité provençales. Leur équipement particulier est très bien adapté à leur travail. Toujours fabriquée par les artisans locaux, la selle gardiane a gardé une forme proche des harnachements médiévaux. Le trident  (en provençal lou fèrri) est utile pour mener les troupeaux. La tenue particulière des gardians: pantalon en peau de diable (à petits carreaux noirs et blancs brodés de noir): chemise aux couleurs chatoyantes, veste en velours noir, chapeau de feutre.


TridentTrident d'argent


Mme Ginoux

L’Arlésienne la plus connue, Madame Ginoux peinte par Vincent Van Gogh en 1888.




Ecrit par

Photos de "MimiduLac"

Fichier sous: Les personnages

4 réponses à "L’Arlésienne, Reine de Provence."

  1. Huillery jakline dit :

    Bonjour et merci de nous ravir les yeux ……tombée par hasard sur votre site et blog je me promène au fil des heures et mon coeur et mes sens sont au bord de l’extase devant ce merveilleux travail que vous nous proposez tous ces articles sont empreints de ce folklore et tradition provençale en tote simplicité Amoureuse de cette région provençale encore empreinte de simplicité et d’authenticité je me ballade dans cette ambiance
    merci merci pour tout ce ravissement des sens et de cette culture

  2. Marcel dit :

    Merci de votre intérêt pour nos articles.
    Ne manquez pas également de visiter notre page Facebook: http://www.facebook.com/atelier.artus
    Ou notre eboutique: https://tableaux-provence.com
    A très bientôt.
    Provençalement votre.

    Marcel Leydet.

  3. Mistouline dit :

    Je me suis régalée avec ce petit article ! Merci et bien bonne soirée ! Mistouline

  4. […] d’intérêt. Mais seul le costume d’Arles est encore couramment portés pour les fêtes. L’Arlésienne est reine de Provence….. La richesse et l’esthétique très élaborée du costume d’Arles en ont fait […]

Envoyé une réponse