Articles Commentaires

En Provence » Les lieux » Les bars et bistrots du Midi !!!

Les bars et bistrots du Midi !!!

Bar de la marine - Marseille

Balade au cœur de la convivialité

Les bistrots du Midi appartiennent aussi à l’histoire locale provençale, de la Sainte Baume aux Alpilles, des calanques à l’étang de Berre, les cafés de Provence restent des lieux de rencontre et de mémoire. Chacun à sa façon invite à une balade au cœur de la convivialité méridionale. Toutes les histoires qui s’y racontent toutes les anecdotes qui en découlent font l’identité de la Provence, région de France où les gens vive beaucoup à l’extérieur grâce aux avantages climatiques et à un besoin constant de communiquer. Sur les terrasses des bistrots la vie se prolonge, les liens se tissent.

Il y eue d’abord les cercles

Le discret cercle des travailleurs, d’abord cercles d’opinion, républicains ou royalistes, « rouges » ou « blancs », sous la IIIe république, ces salons où « on causait politique », devinrent ensuite salles de jeux puis simples cafés. Chaque quartier ou corporation avait le sien. On comptait jusqu’à douze cercles associatifs dans certaines villes, trois cent établissements pour le seul département du Var. Bien que moins répandus de nos jours, certains cercles comptent encore plus de deux cents membres et, depuis peu, les femmes peuvent elles aussi acquitter leur cotisation annuelle, certes symbolique, qui permet notamment de parrainer un client de passage. Cette tradition désuète, ce décor suranné et un même accueil chaleureux se retrouvent au « Cercle Indépendant de Rognes », au « Cercle du Littoral à Ramatuelle » ou au « Cercle de l’Union des Chasseurs à Vauvenargues ».


Bar du Vallon des Auffes - Marseille

Les bistrots et les bars de Provence

Moins marqués par l’histoire, mais tout aussi accueillants, les bistrots et les bars émaillent le pays de Provence. A chacun le ou les siens. Mais il est bien difficile, quand on est à Marseille, qui ne manque pas de bistrots, de ne pas avoir un coup de foudre pour le « Bar du Vallon », caché aux creux du petit port de pêche du Vallon des Auffes. Un bar tout simple, qui tire son charme de ses tenaces odeurs de friture et du port miniature où accostent les pointus des pêcheurs. Rendus célèbre par les films de Marcel Pagnol, les cafés ont d’abord joué un rôle social et politique!!! On ne part pas de Marseille sans boire « un pastaga » au « Bar de la Marine » sur le vieux port.

Des lieux de rencontres et d’amitié

Au bord de l’étang de Berre, Martigues la belle,  d’un bleu profond, agrémentée d’une modeste véranda, celle du « Bar des Halles » se reflète dans le grand canal. La « Lance martégale » (club de joute provençale) y a son siège, les pêcheurs à la retraite et les derniers sardiniers s’y donnent des rendez vous matinaux. La belote y est animée et la « moulade » joyeuse.


Café Van Gogh - Arles

Rendez-vous des célébrités

A Saint-Rémy-de-Provence, le « Café des Art », rendez-vous des célébrités, locales ou internationales, étale sur ses murs les toiles offertes par les peintres amis. A Salon-de-Provence, le mercredi, jour de marché, le modeste « Bar du Novelty » permet de côtoyer figures locales et bergers de Crau. A Aix en Provence, sur le cours Mirabeau, trône la Mecque des Brasserie de Provence: « Les Deux Garçons ». C’est le rendez-vous de la bourgeoisie locale et le fief incontesté des étudiants aixois, fondé en 1792 et repris en 1840 par deux garçons entreprenants. Cézanne y dissertait avec Zola… A Arles enfin, sur la place du Forum, Le « Café Van Gogh » a été reconstitué d’après les tableaux de Vincent: « le café, le jour », « le café, la nuit ». Hommage à celui qui y but plus que de raison… Depuis cette époque, le pastis a remplacé l’absinthe accusée, à tort ou à raison, d’avoir provoquée la folie chez certains artistes notamment. L’aspect commercial dira que la couleur du pastis qui se trouble séduirait mieux le consommateur…


Café des deux garçons - Aix en Provence

Ecrit par

Photos de "MimiduLac"

Fichier sous: Les lieux · Tags: ,

Envoyé une réponse